La Page à Melkor

 
Boutique en ligne Terroirs Québec
 Boutique : Bernard Simard 
 2018-11-15 18:02 
 

 Bernard Simard
Région : Lanaudière
Catégories : Musiciens
URL : http://www.bernardsimard.com/
Description :   La Bottine Souriante (1983-1987) est le premier essaim avec qui Bernard va tourner. Plus de 300 concerts en quatre ans. Ce sera aussi son premier concert enregistré par Radio-Canada. En 84 ils commencent par une tournée de 40 concerts sur la Côte Ouest des Etats-Unis qui sera suivi de 20 autres sur la Côte Est en 85. Le même été ce sera l'Europe: Rennes et St-Chartier (France), Bruxelles (Belgique), Roskilde (Danemark), Nyon (Suisse), et un enregistrement radio à Cologne en Allemagne. En 86 et 87 le groupe tourne sans mesure en Ontario, au Yukon, en Colombie-Britannique et sur la Côte Ouest des Etats-Unis tout en assurant une multitude de concerts au Québec où La Bottine est de plus en plus en demande. Bernard enregistrera un disque avec le l'équipe et poursuivra, comme elle, son chemin.

Après la période Bottine, il propose d'édifier Manigance; un entretien mémorable entre les styles musicaux de Québec et Lanaudière. De 1987 à 1990 Manigance tourne régulièrement en France et au Québec, jusqu'en 1991 où le groupe se dissocie pour servir d'autres projets. Manigance émane encore, mais la route appelle. En 1992 Bernard s'établit en France où il restera neuf ans. Mais l'ensemble a marqué son époque et, en 2004, le Festival Mémoire et Racines (Joliette) les invitent à faire un retour sur scène. Radio-Canada, l'oreille tendue, profite de l'occasion pour enregistrer le concert comme auparavant: dix ans passés. Suivront deux concerts: le Festival International des Arts Traditionnels à Québec et la Veillée de l'Avant-Veille au Club Soda à Montréal en 2004.

Mais de 1994 à 2001, Bernard sillonne la France avec Gwazigan, un groupe de musique québécoise qu'il crée avec trois bretons, et un malgache tous installés aux alentours de Rennes. Pour ne citer que quelques villes où ils sont passés, nommons: Limoges, St-Malo, Lisieux, Moulins, Lorient (Festival Interceltique), Nantes (Festival d'été), St-Brieuc, Langon (Les Nuits Atypiques), Cléguerec, Quimper et Paris bien sûr. Une tournée en Angleterre en 98, mais surtout, un fructueux voyage au Québec en 2000 dans le but d'enregistrer auprès des fines oreilles d'André Marchand, le deuxième DC du groupe: Y'avait du monde.

Parallèllement, entre 1996 et 2001, Bernard est convié à bord de Cabestan; groupe originaire de Brest en Bretagne et spécialisé dans le chant de marin. Ils écument les villes bretonnes, une bonne partie de la France, les Pays-Bas, l'Italie et réalisent une tournée au Québec en 96 où Radio-Canada enregistrera leur concert à la Maison de la Culture Frontenac.

Que dire des autres formations avec qui il a joué: Les Clochards Célestes: 25 concerts en France en 1992, Migration (troupe de danse de Québec) en 1989 en France, Matante Alys, de Sherbrooke: 20 concerts sur la Côte Ouest des Etats-Unis en 1981, Matawin (groupe de musique québécoise en Bretagne), Nuked: (groupe de musique irlandaise en Bretagne), Tabarnak: trois bretons et un québécois en tourné au Gabon en 1997, Ben Embelle, Les P'tits Bûcheux, La Tuque Bleue, Les Lutins sans Lutrins...

Bernard Simard a fait partie de plusieurs groupes mais se permet quelques incartades à la routine en acceptant des spectacles solo ou d'impromptues formations suivant les belles occasions comme, par exemple, une tournée en Irlande avec Eric Favreau et Pierre Laporte pour jouer auprès de musiciens renommés tels Sean Keane The Chieftains et Charlie Pigott DeDannan en 2001. Les musiciens de la région de Caen (France) l'invitent à deux reprises, aux Jyfoutou; une réunion de plus de 25 artistes de la région, au Zénith de Caen. Il est convié une douzaine de fois par différentes régionales de France-Québec entre 1992 et 2001 alors qu'il est en Bretagne. Qu'il s'agisse d'aller chanter en solo au FIAT à Québec (92-2002) ou à La Boîte à musique à Longpré en Belgique (94) ou d'aller accompagner les aînés au Festival of American Folklife à Washington(89), Bernard n'a dans son métier de temps que pour ce fluide musical qu'il a découvert au tout début de sa passion pour la musique traditionnelle: cette facilité à jouer spontanément, ensemble, à l'oreille comme on dit, au coeur, comme il dirait. Cette sensibilité s'enrichit avec les années et l'Agence Culturelle Bretonne de Nantes le pressent en 2000 lorsqu'elle le mandate pour choisir le 16 musiciens qui feront partie des Chemins de l'Atlantique: spectacle qui réunira la Bretagne, l'Irlande et le Québec par leur routes musicales. Il sait tout de suite qui seront les québécois. Il connaît aussi très bien les musiciens bretons et on lui confiera un voyage en Irlande à user de son flair pour dénicher ces musiciens qu'il préfère jauger de visu que sur disque.

De 2002 à 2004 Bernard a tempêté avec Le Vent du Nord . Le groupe prend son essor sur la Côte Est des Etats-Unis et, en 2003, ils feront une série de Folk Festivals à Edmonton, Winnipeg, Calgary, Vancouver, Ottawa au Canada et, aux Etats-Unis; à Chicago, Burlington et Sebastopol en Californie. Ils sont invités par quelques festivals au Québec (St-Jean-Port-Joli, Francofolies de Mtl, Montmagny, etc) mais se produisent surtout aux Etats-Unis dans les écoles, les universités et Folk Fests (LEAF, Folk Songs,etc) ou encore pour National Geographic en 2004. Radio-Canada enregistrera un de leurs concerts donné à la Maison de la Culture Frontenac à Montréal en 2004. Soulignons que dès son premier disque "Maudite Moisson" le groupe remporte le Juno 2003 dans la catégorie Roots & traditionnal album of the year: Group, et sont nominés pour le Félix 2004 dans la catégorie album traditionnel. Ils ont aussi été lauréats pour le prix Opus 2004: ( Concert de l'année. Jazz, Musiques du Monde, Série Mémoires vives: Le Vent du Nord. La chaîne culturelle de Radio-Canada en collaboration avec La Maison de la Culture Frontenac 16 avril 2004 ).

Cette anné-là, Bernard quitte Le Vent du Nord. Un des derniers concerts ou dernière chanson qu'il interprète avec Le Vent du Nord fut dans le cadre de l'émission spéciale consacrée au groupe irlandais The Chieftains pour CBC Television à Halifax: The Chieftains in Canada en mai 2004.

En 2004 Bernard joue avec Trio à Quatre auprès de Michel Bordeleau, Pierre Laporte et Normand Miron.. Faisant encore cavalier seul il se produit en décembre 2004 avec la troupe Danse-cadence pour les Christmas Revels de Boston présenté dans une salle de l'Université Harvard: 18 représentations pour plus de vingt-mille personnes. Tout récemment le groupe montréalais de musiques médiévale, renaissance et méditéranéennes Constantinople l'invitait à chanter dans leur nouveau spectacle Que le yable les emporte !!! en concert à la salle Pierre-Mercure le 31 mars 2005. Le spectacle était enregistré par Radio-Canada. À l'automne 2005, Bernard Simard et Constantinople sont entrés en studio et ont mis sur DC Que le Yable les emporte avec la ferme envie de refaire ce spectacle le plus souvent possible.

En tant qu'auteur, compositeur interprète ou arrangeur, Bernard a participé à l'enregistrement d'une quarantaine d'albums et à de nombreuses émissions de radio et de télévision dans les pays où il s'est produit. Il poursuit avec son groupe Les Sacripants , son travail de création et d'actualisation de la musique traditionnelle québécoise autant au Québec qu'à l'étranger.
Modifié le 2008-12-21 14:55:15, Créé le 2008-12-21 14:55:15, nb de visite : 3223  

 Succursale(s)
Région : Lanaudière
Contact :   Bernard Simard
Courriel :   simardbernard@hotmail.com
Addresse : 150, rue Rosaire
  Saint-Alphonse-Rodriguez, QC   J0K 1W0
Téléphone :   450-883-1015